LA PLUIE AU MIROIR DU COEUR

Juste avant l’aube

je regarde â travers les vitres,

dehors la pluie pleure,

c’est comme une miroir

des mes sentiments,

la nuit s’aproche.

Mes doigts contre le vitre

et je vois des gouttes glisser.

Les ombres et les rêves ont même poids.

Il y a tant de nostalgie dans le souvenir…

Je regarde donc ton absence

et je me demande

pourquoi mon coeur bat-il si fort.

Je te veux…

Je ne peux cesser de penser â toi…

Dès que je t’ai vue,

je me suis dit

que je n’avais besoin

de rien d’autre que toi.

Mais aujourd’hui mon coeur est brise

et mes yeux sont si tristes,

les rêves se sont sous la pluie.

Et je ne voudrais pas

qu’on me quitte la illusion

mais la solitude a ses griffes

et elle a faime de moi.

Au loin dèja la musique sefait entendre

c’est une triste balade fragile comme l’amour.

Et malgre tant de fièvre dans le parole

je me sens mieux

parce qu’il me fait compagnie

dans le miroir de la nuit.

Ce sont des phrases

qui soient comme une eau claire

qui tombe dans le fond noire de la chambre.

Ce sont des mots qui encore se souviennent

de quand nous etions ensemble.

De quand nous nous embrassons

et nous nous dissons:

“je t’aimerai toujours”.

J’ai pleuree encore longtemps

et, â mesure que coulaient mes larmes

le miroir s’etait ride.

 

IMMA

 

Anuncios
Esta entrada fue publicada en Poemas. Guarda el enlace permanente.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s